L'armoirie




ecusson.gifTranché de gueules à un monde d'or sommé d'une aigle romaine du même, et d'azur à deux bars adossés d'argent; à une crosse du même garnie d'or, posée en bande et brochant sur la partition.

Armoiries adoptées par le conseil communal dans sa séance du 15 décembre 1983,
agréées par arrêté ministériel du 4 avril 1984. (Mémorial B 1984, page 478)
Projet: M. Lenertz en 1983.

 

Au Moyen Age les localités de Dalheim, et de Filsdorf, ainsi qu'une partie de la localité de Welfrange, appartenaient à l'abbaye Saint Maximin de Trêves. Ces mêmes localités formaient und landmairie dont les seigneurs de Roussy* étaient les voués et les hauts-justiciers.

D'autre part, déjà du temps des Romains, Dalheim était une localité importante disposant notamment d'un théâtre. Ce caractère romain du site est aujourd'hui signalé par un obélisque surmonté d'une aigle romaine dressé sur le plateau dominant la localité.

Les armes de la commune tiennent compte de ces données historiques: en chef on trouve l'aigle posée sur un monde, symbolisant l'empire romain; en pointe sont évoquées les armoiries des Roussy (d'azur à deux bars adossés d'argent; fig.1).

La crosse enfin fait allusion à l'abbaye de Saint Maximin.

Dalheim fait partie des communes originales créées au début du dix-neuvième siècle.



* Localité de Lorraine.

texte extrait du livre: Loutsch, J-C. et al.;Armorial communal du Grand-Duché de Luxembourg, Fisch, Luxembourg, 1989, 331p.